L'histoire de la monstre Lady Gaga

Née le 28 mars 1986 à New York, Lady Gaga, de son vrai nom, Stefani Joanne Ange­lina Germa­notta) est auteur, compo­si­trice et inter­prète. Très tôt atti­rée par la musique, elle apprend seule le piano dès l’âge de quatre ans, compose ses premières ballades à 13 ans et arpente les scènes libres à partir de 14 ans. Mais pour l’ar­tiste précoce, le succès n’est pas immé­dia­te­ment au rendez-vous. Après avoir arrêté ses études à l’uni­ver­sité de New York pour se consa­crer à sa carrière musi­cale, elle alterne des petits boulots de serveuse et de strip teaseuse dans des bars de la Grosse Pomme.Née le 28 mars 1986 à New York, Lady Gaga, de son vrai nom, Stefani Joanne Ange­lina Germa­notta) est auteur, compo­si­trice et inter­prète.

Très tôt atti­rée par la musique, elle apprend seule le piano dès l’âge de quatre ans, compose ses premières ballades à 13 ans et arpente les scènes libres à partir de 14 ans. Mais pour l’ar­tiste précoce, le succès n’est pas immé­dia­te­ment au rendez-vous. Après avoir arrêté ses études à l’uni­ver­sité de New York pour se consa­crer à sa carrière musi­cale, elle alterne des petits boulots de serveuse et de strip teaseuse dans des bars de la Grosse Pomme.

A 19 ans, elle finit par signer avec Def Jam Records mais le patron du label ne la rappelle jamais et son contrat est rompu au bout de trois mois. Une aven­ture dont la chan­teuse ressort boule­ver­sée, mais qui ne l’em­pêche pas de conti­nuer à espé­rer. Très croyante et persua­dée que «Dieu a un plan pour tout le monde», Lady Gaga quitte le domi­cile fami­lial et commence à se produire sur la scène du Lower East Side avec le groupe Mackin Pulsi­fer et SGBand.

Le produc­teur de musique Rob Fusari l’aide à produire ses premières chan­sons qui lui rappellent le style vocal de Fred­die Mercury. Il surnomme affec­tueu­se­ment la chan­teuse Gaga, en rapport avec la chan­son Radio Gaga de Fred­die Mercury, qui commence à utili­ser ce nom de scène: Lady Gaga est née ! Ne parve­nant pas à percer dans la chan­son, elle s’es­saie à l’écri­ture de textes pour le compte d’ar­tistes comme Fergie, les Pussy­cat Dolls, Brit­ney Spears, signés par le label musi­cal du rappeur Akon…

Et c’est Akon en personne qui, impres­sionné par la voix de la chan­teuse, lui propose de produire son premier album.En 2007, âgée de 21 ans, elle signe donc son premier contrat avec Inter­scope Records, et entame un parte­na­riat avec le chan­teur Akon. The Fame, son premier album, sort l’an­née suivante. Just dance, l’un des titres de l’al­bum, est numéro un dans le monde entier durant de nombreuses semaines. Pour promou­voir son album, la chan­teuse se lance dans une tour­née mondiale, The Fame Ball Tour, de mars à septembre 2009. Une tour­née qui, selon ses dires, lui aurait inspiré son second opus.

The Fame Mons­ter, sorti en novembre 2009 est une réédi­tion de son premier album incluant 8 nouveaux titres. Un des singles de l’al­bum, Badromance, est consi­déré comme son plus grand succès et l’al­bum en lui-même est le plus vendu de l’an­née 2009 juste derrière Susan Boyle. Lors des Brit Awards 2010, elle triomphe à Londres en rempor­tant les trophées de la Meilleure chan­teuse inter­na­tio­nale, du Meilleur album inter­na­tio­nal et de la Révé­la­tion inter­na­tio­nale de l’an­née.

Le troi­sième album de Lady Gaga voit le jour en mai 2011 sous le titre Born this way. En fin d'année 2011, Lady Gaga occupe la deuxième place du clas­se­ment mondial grâce à son album Born this way vendu à plus de 5 millions d'exem­plaires dans le monde. Le 27 avril 2012, la star débute une nouvelle tour­née mondiale, The Born This WayTour à Séoul en Corée du Sud et dévoile le 27 juin 2012, lors d’un de ses concerts à Melbourne, en Austra­lie, une musique inédite, Prin­cess Die, inspiré de la Prin­cesse Diana, qui a suscité de violentes critiques dans les médias britan­niques.Chan­teuse stupé­fiante influen­cée par des musi­ciens glam rock comme David Bowie et Fred­die Mercury, elle arbore un style unique.

Sa propre équipe de produc­tion, appe­lée Haus of Gaga, lui crée person­nel­le­ment ses vête­ments, acces­soires théâ­traux, perruques… Artiste philan­thrope, Lady Gaga s’est enga­gée dans plusieurs orga­nismes de bien­fai­sance tout au long de sa carrière. Elle a notam­ment reversé l’in­té­gra­lité des recettes d’un concert, soit 350 000 euros, au béné­fice de la recons­truc­tion de Haïti après le trem­ble­ment de terre de 2010.

Bien déci­dée à sensi­bi­li­ser les jeunes aux risques du VIH, elle a égale­ment lancé avec Cindy Lauper une ligne de rouge à lèvres Viva Glam Gaga et Viva Glam Cindy, en asso­cia­tion avec la marque de cosmé­tiques MAC. En mars 2012, elle fonde, aux côtés de sa mère, la Born This Way Foun­da­tion, une asso­cia­tion desti­née à aider les jeunes victimes d’in­ti­mi­da­tions et les adoles­cents mal dans leur peau.

En septembre 2012, son parfum «Fame» est commer­cia­lisé. Côté coeur, la diva de la pop, connue pour ses amours discrètes, rompt en 2011 avec son amou­reux de longue date, Luc Carl. Depuis, elle a trouvé le récon­fort dans les bras du sédui­sant loup-garou de la série Vampire Diaries, Taylor Kinney. Le 14 février 2015, le couple annonce ses fiançailles, et Lady Gaga adepte des réseaux sociaux, partage avec ses fans la photo de sa bague de fiançailles en forme de coeur.

Hello
Follow
4.7 Star App Store Review!
Cpl.dev***uke
The Communities are great you rarely see anyone get in to an argument :)
king***ing
Love Love LOVE
Download

Select Collections